»[78] Il faut garder en tête que le mouvement nationaliste est d’abord issu du mouvement ouvrier. Troisièmement, Sartre défend qu’à la vue des luttes de l’époque, où le réformisme et le progressisme sont inefficaces en partie à cause des efforts de la bourgeoisie d’écraser ces mouvements, la violence est le seul moyen d’obtenir gain de cause auprès des forces dominantes[85]. Histoire populaire du Québec, 1960 à 1970. Trudeau est alors en toute légitimité d’user de cette loi en faveur de laquelle consentent une large part des Québécois non pas par leur concrète permission, mais plutôt par leur non-opposition. C’est justement l’objectif du film qui a suscité le choix de l’utiliser pour confirmer notre propos. Le 15 octobre, devant l’Assemblée nationale, Robert Bourassa annonce que le gouvernement du Québec a fait appel à l’armée. Durant la journée, Pierre Laporte écrit à Robert Bourassa, l’enjoignant de libérer les détenus felquistes en échange de sa libération. Quatrièmement, diaboliser l’ennemi. Ensuite, c’est au tour du Parti Québécois d’offrir à la population une position ambiguë envers le FLQ, reconnaissant son objectif, mais pas ses actions, créant ainsi un climat profondément instable face à l’attitude à adopter envers la Crise. Tiré d’une œuvre[108] dirigé par Dagenais, on comprend que la terreur dans une société est un phénomène qui est exponentiel dès son apparition. Il y voyait plutôt une collaboration honorable entre Ottawa, Québec et Montréal. 2 : Héros malgré lui (1960-1976), Montréal, Boréal, 1997. p. 390 (Via Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_qu%C3%A9b%C3%A9cois#cite_note-12), [30] Bélanger, Yves, Robert Comeau, et Céline, Métivier. »[102] Lacoursière assure que ce communiqué est un faux, il ne sert qu’à maintenir l’instabilité et le climat de peur[103]. Il ne donne aucune date, aucun nom de ville et prend soin de ne pas nommer les personnalités connues de la Crise d’octobre(exemples : le ministre de la Justice, le maire de la ville). De cette façon, nous pourrons confirmer l’idée que le gouvernement Trudeau à bel et bien fait preuve d’opportunisme en usant de la violence politique pour briser les mouvements indépendantistes, dissidents et contestataires au Québec à la suite de la Révolution tranquille. Crise d'octobre: Québec doit aussi ... la Loi sur les mesures de guerre était imposée au Québec par le gouvernement fédéral de Pierre Elliott Trudeau à la demande du gouvernement de … Paris, La Découverte, 2003. Un soldat monte la garde à Montréal le 16 octobre 1970. Ces questions ne forment qu’une infime partie du débat complexe qu’engendre l’étude de la Crise. Il y a rencontre entre Robert Demers et Robert Lemieux, mandaté par le FLQ, où le gouvernement du Québec offre un sauf-conduit et la libération conditionnelle de cinq détenus. Le 5 octobre 1970, James Richard Cross, attaché commercial britannique, est enlevé par les membres de la cellule Libération du Front de Libération du Québec(FLQ) dans son domicile de la rue Redpath Crescent à Montréal. Cette perspective constitue la contre-thèse de la perspective Trudeau-Weber. L’Aut’journal, 1 octobre 2010, [36] Fournier, Louis. Ce récit fictif est cependant basé sur le recensement de cinquante témoignages de véritables personnes détenues pendant la Crise. Âgée aujourd’hui de 72 ans, Jocelyne Robert en avait 22 lors de la crise d’Octobre. Pourtant, la fin des années 1950 ramène avec elle une vieille tension. « Le RIN : à chacun sa vérité », Ciné-Bulles, vol. Trudeau, le Québécois. Le 11 octobre, alors que le cabinet Bourassa dans son ensemble assiste à une réunion portant sur la crise, Julien Chouinard, secrétaire général du cabinet québécois, s’entretient avec Gordon Robertson, greffier du Conseil privé d’Ottawa, afin de lui communiquer la difficulté pour les autorités du Québec de garder prisonnier les présumés felquistes arrêtés depuis le 5 octobre. La scène s’ouvrant sur la demande du maire Drapeau d’obtenir des pouvoirs supplémentaires pour faire face à « l’insurrection appréhendée », elle se poursuit dans l’appartement de la famille Boudreau. Photo : La Presse canadienne / CP PHOTO/CP. Cependant, après la mort d’un homme durant l’attaque d’une caserne et les attentats de Westmount, les autorités offrent des récompenses en échange d’informations et la police procède à des arrestations[44]. Op Cit., p. 136, [28] Laporte, Gilles, Luc Lefebvre, et David Milot. Déclarant qu'il était plus pressant que jamais pour le Québec d'obtenir la souveraineté, Bernard Landry a ajouté que la rebuffade subie il y a quelques jours par le Canada lors de l'attribution de sièges temporaires au Conseil de sécurité de l'ONU prouve que la réputation canadienne à travers le monde n'est plus ce qu'elle a déjà été. Il sera alors possible d’analyser ces évènements sous l’angle de l’État plutôt qu’uniquement sous l’angle du Front de Libération du Québec. En Afrique seulement, on parle de dix-sept pays devenus indépendants dans la seule décennie 1960[36]. À partir de ce moment, les détenus ont pour la première fois accès à un avocat. Il s'agit d'une date charnière des événements de la crise d'Octobre 1970 au Québec. Somme toute, Dumont soutient que le passage de l’ancien régime, mort avec Duplessis, au nouveau régime, naissant avec le gouvernement de Jean Lesage, aura été mal conduit. Par la suite, Lavoie devra obtenir du soutien psychologique pour se relever de ce traumatisme, ce qui démontre l’énergie déployée pour briser le moral des détenus. C’est une réflexion complète qui peut s’articuler autour de cette seule question afin de comprendre pourquoi le Québec en est venu à un tel bouleversement. Il sera donc possible d’étayer les deux volets du sujet en mettant en évidence chacun des éléments les composant. Octobre 1970, dans les coulisses de la Crise. : Histoire d’un mouvement clandestin. Histoire populaire du Québec, 1960 à 1970. « L’indépendantisme québécois ». Ces éléments sont les fondements même du climat d’insécurité et de peur que génèrent les mesures de guerre. Plus qu’un film, c’est le pouls d’une époque bouleversée par l’évolution d’une pensée sociale et d’un besoin d’affranchissement nationale. Dans le but d’atteindre cet objectif, nous tenterons de regrouper les différentes réflexions et théories sur la Crise en quatre « écoles de pensée ». _________________________________________________________________________________, La Crise d’Octobre et la Loi sur les Mesures de guerre, _________________________________________________________________________. Il souhaite démontrer l’illégitimité d’une mesure portant atteinte à la démocratie. Il est permis de croire que le film de Brault est une réponse directe à cette manœuvre gouvernementale visant à susciter l’effroi dans la population. C’est donc dans une vision d’un peuple qui n’a pas « besoin d’excuses pour vouloir être libres »[21] que le RIN défend l’indépendance du Québec. Sociologue allemand, Weber s’est intéressé à l’organisation de l’État et à ses rapports avec ses composantes et le peuple. Trudeau criait à l’attaque envers la démocratie et à l’expansion de l’anarchisme. Quant à ce dernier point, on constate alors le fossé séparant l’éducation des francophones et celle des anglophones[31]. Le film de Brault représente une démonstration claire de la répression politique faite par le gouvernement canadien durant la Crise. Dans les heures suivant la proclamation de cette loi, 8000 soldats de l'armée canadienne avaient été déployés à Montréal. Un mois plus tard, à Montréal, il fonde le Mouvement Souveraineté-Association(MSA) avec ses partisans[10]. En effet, le projet d’une souveraineté politique du Québec face au Canada dans un rapport « d’interdépendance économique »[23] constitue la base de ce qui deviendra le Parti Québécois. Op cit., p. 135, [31] Denis, Roch. Op. La semaine dernière, le PQ a présenté une motion qui demandait aux fédéraux de s’excuser pour la loi des mesures de guerre. Notre analyse met au jour l’objectif derrière l’utilisation de cette violence : briser les mouvements de contestation qui ont acquis en force depuis la Révolution tranquille. Il craignait « qu'il soit incapable de contrôler la situation » et craignait des émeutes et « une véritable insurrection ». « Octobre 1970 : 20 ans : entretien avec Jean-Paul Sartre », Moebius : écriture / littérature, n◦ 46, 1990, p. 7-18, Mussi, Sébastien. L’appartenance et/ou la liaison au FLQ est un acte criminel pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison. Son organisation est puissante, il n’est qu’un criminel de droit commun doublé d’un anarchiste. Nous utilisons les témoins de navigation (cookies) afin d'opérer et d’améliorer nos services ainsi qu'à des fins publicitaires. Montréal, VLB Éditeur, 1990, 277 pages, Denis, Roch. Le Réseau sera fondé en 1962 par d’anciens rinistes, soucieux d’offrir aux indépendantistes des moyens plus radicaux pour que le Québec devienne indépendant. formulaire de contact, PhiloTR : ISSN 1927-4211 || Depuis 2004 - Refonte en mars 2020 || Département de Philosophie du Cégep de Trois-Rivières, Les textes d’allocutions de départs à la retraite, Règles et politiques de régie interne du Département de Philosophie, Philodio (balado de la revue Philosophiques), Vidéos des performances Musique et philosophie, Exposition de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert, État des lieux de la philosophie au Québec, Le Festival de philosophie de Trois-Rivières, Les Grandes conférences du Cégep de Trois-Rivières, Balado Philodio (balado de la revue Philosophiques), Textes d’Analyses | & Vidéos des Conférences et Performances, Vidéos des Conférences de la Semaine de la Philo, Vidéos des Performances Musique et philosophie, Concours d’écriture sur la présentation de femmes philosophes, Photo Philo (Concours Semaine de la Philo), http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/decolonisation/, http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/rene-levesque/, http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-documentaire/, http://www.bulletinhistoirepolitique.org/le-bulletin/numeros-precedents/premier-dossier-presentation/, http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/pierre-elliott-trudeau/, http://www.mccord-museum.qc.ca/scripts/explore.php?Lang=2&tableid=11&elementid=105__true&contentlong, http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/michel-brault/, Élections de quatre étudiants d’Histoire-Civilisation au Conseil Exécutif de la Mauricie d’Option nationale, Concours Philosopher 2016 – Quels jugements porter sur le capitalisme, Règles et politiques de régie interne du département de Philosophie, Concours d'écriture sur la présentation de femmes philosophes, Exposition de l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, Photo Philo (Concours Semaine de la Philo, Textes d'analyses philosophiques de chansons, Le Festival de philosophie de Trois-Rivières (FestiPhilo, Philodio (balado de la revue Philosophiques, ¬ Publications du «Devoir de philo/histoire», ¬ Société de Philosophie des Régions au Coeur du Québec (SPRCQ), ¬ SPRCQ : le FestiPhilo | Festival de philosophie de Trois-Rivières, ¬ Syndicat des profs du Cégep de Trois-Rivières, ¬ Chaîne YouTube du professeur Patrice Létourneau, Bibliothèque d'oeuvres philosophiques libres de droits | Rayons .epub et .pdf, Bibliothèque numérique d’oeuvres philosophiques, Bréhier : La philosophie du Moyen-Âge (PDF), Lavigne : L’Inquiétude humaine (fac-similé PDF), Platon : La République (extraits des livres VI et…. La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJB) joint sa voix à l’organisme Justice pour les prisonniers d’Octobre 70 pour réclamer réparation pour les femmes et les hommes illégalement arrêtés et … Dans le même ordre d’idées, la légitimité des forces en présence est à analyser. Alors que 22,4% des Québécois se sentaient menacés par le FLQ, 34,4% craignaient qu’eux ou leur famille soit arrêtés par l’armée ou la police, selon un sondage de Michel Bellavance et et Marchel Gilbert fait en 1971[107]. Trudeau, dans « son personnage de célibataire séduisant et non conformiste »[86], possède un charisme qui lui vaut le soutien d’un grand nombre de Canadiens. Par la suite, l’analyse couvrira la Révolution tranquille au Québec durant la décennie 1960 avant de s’attarder en partie sur la décennie suivante, c’est-à-dire les premières années de 1970. La lutte des classes entre francophones et anglophones viendra par le fait même gonfler l’argumentaire en faveur de l’émancipation nationale. Le meurtre peut-il être justifié dans la poursuite d’un objectif collectif ? Le nationalisme québécois connait alors une expansion hors du commun. Par contre, le rassemblement d’autant d’orientations différentes dans le même parti entrainera des frictions entre les diverses tendances au sein même de la formation politique[28]. La Loi sur les mesures de guerre permettait toute perquisition jugée nécessaire, l’arrestation de toute personne susceptible d’être liée aux Front de Libération du Québec, aux gouvernements de gouverner par décret et aux soldats d’obtenir le statut d’agent de la paix[89]. [96] Lacoursière, Jacques. Premièrement, faire savoir que la démocratie est menacée. cit., p. 59, [97] Warren, Jean Philippe. Le lendemain, à 4 heures du matin, le « Règlement de 1970 concernant l’ordre public » est adopté en vertu de la Loi sur les mesures de guerre. « Le RIN : à chacun sa vérité », Ciné-Bulles, vol. Ils rêvaient de tout faire sauter. À cela s’ajoute le modèle économique capitaliste qui favorise la relation d’exploitation entre les individus, comme il est possible de le voir dans la relation entre les ouvriers francophones et les cadres anglophones. Au réveil, le 16 octobre, au matin, l’armée canadienne occupe tous les points névralgiques au Québec et assume la responsabilité de surveiller tous les édifices publics. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Des membres armés de la cellule Libératio… « Le contrôle, c’est la liberté », Spirale : arts – lettres – sciences humaines, n◦ 195 (2004), p. 46 d’après Hannah Arendt, le totalitarisme et le monde contemporain, sous la direction de Daniel Dagenais, Presses de l’Université Laval, 2003, 611 pages, Dubuc, Pierre. Depuis la répression de la révolution des Patriotes de 1837-1838, le Québec connait une pacification de son nationalisme. Le présent essai aura donc pour objectif de démêler les différentes perspectives possibles face à la Crise et surtout d’en faire ressortir le rôle de l’État et des mesures de guerre. De ce fait, c’est également une époque marquée par l’essor considérable de la répression gouvernementale envers les groupes révolutionnaires, sociaux ou indépendantistes. L’indépendance, où le Québec réclame une indépendance totale, passe à la souveraineté, où certains projets et/ou domaines restent partagés avec le Canada suite à l’indépendance, comme la monnaie et le marché économique. En résumé, le FLQ est dans son droit de faire usage de la violence face à la répression commise par l’État oppressif et colonialiste qu’est le Canada. « Octobre 1970 : 20 ans : entretien avec Jean-Paul Sartre », Moebius : écriture / littérature, n◦ 46, 1990, p. 7-18, [86] Massicotte, Louise. Les mouvements de contestation du Québec ont-ils réellement connus une régression ou une disparition suite à l’application de la Loi sur les mesures de guerre ? À 4h, la Loi entre en vigueur, le FLQ devient un mouvement illégal. Il est également un reflet de la pensée de celui-ci alors qu’il dépeint la dénonciation faite envers l’application de la Loi sur les mesures de guerre. Les conditions de détention sous les mesures de guerre ou encore dans les années qui suivirent firent en sorte d’écraser toute forme de soulèvement populaire ou révolutionnaire tout en s’assurant un contrôle implacable de la population. Montréal, Les Éditions de l’Homme, 2000, 312 pages, [90] Bouthillier, Guy et Édouard Cloutier. De son côté, le Premier ministre Trudeau annonce « qu’une minorité ne saurait imposer, par la violence, ses volontés à la majorité » tandis que Robert Bourassa achève sa mission économique aux États-Unis. C'est le début de la crise d'Octobre. Loc. Les actions des felquistes constituaient l’aboutissement le plus logique à l’évolution saccadée de la société québécoise durant la Révolution tranquille[48]. À Montréal, à Québec et à Ottawa, la journée du 15 octobre 1970 fut d’une immense effervescence. Laval, Beauchemin, 1998, p. 223, [5] Lavoie, André. Au début de la Crise, l’une des principales revendications du FLQ est la réembauche immédiate des travailleurs de l’industrie Lapalme, en grève face au gouvernement depuis février 1970[76]. Cet essai traite de la Crise d’octobre 1970 au Québec et de l’application de la Loi sur les mesures de guerre. Montréal, Lux Éditeur, 2013, p. 37-49, [108] Mussi, Sébastien. Le désir de vaincre la doctrine coloniale est au cœur même de ces revendications. « CINÉMA (Cinémas parallèles) – Le cinéma documentaire », dans Encyclopædia Universalis, http://www.universalis-edu.com/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-documentaire/ (consulté le 3 avril 2015), [62] Tetley, William, Op. 1ère édition, Montréal, VLB Éditeur, 2012, p. 13, [24] Lévesque, René. Une lettre identique avait été signée par le maire de Montréal, Jean Drapeau. Premièrement, l’usage de la Loi sur les mesures de guerre prouve l’existence d’une répression[83]. En 1958, Michel Brault tourne son film Les Raquetteurs. « Un évènement politique et sa représentation cinématographique », Voix et Images, vol. Le 2 janvier 1971, Jean-Paul Sartre donnait un entrevue à Jean-Pierre Compain, ce dernier ayant comme mission de la part du MDPPQ (Mouvement de défense des prisonniers politiques québécois) de recueillir les impressions de Sartre sur le FLQ, les mesures de guerre et l’usage de la violence[82]. Paris, First-Gründ, 2012, p. 268, [11] Hamelin, Jean et Jean Provencher. Lentement fait surface l’idée que les personnes arrêtées puissent servir d’otages dans les négociations avec les cellules du FLQ. À Montréal, la Société Saint-Jean-Baptiste a dévoilé samedi devant ses locaux, situés rue Sherbrooke Est, un monument commémoratif qui porte les noms de centaines de Québécois qui ont été incarcérés pendant la crise d'Octobre. La vigile du Québec, Octobre 1970 : L’impasse ? L’œuvre choisie pour le corpus artistique représente sans équivoque l’opinion de la population face aux mesures de guerre. Au cours de la Révolution, on assiste à une très forte consolidation du nationalisme québécois, où naissent des idées et des conceptions modernes. Op Cit., p. 119, [27] Bélanger, Yves, Robert Comeau, et Céline, Métivier. L’indépendance apparait chez le RIN comme un objectif « légitime et nécessaire »[19] pour un peuple perçu comme une minorité. À Montréal, les élections municipales prévues le 25 octobre, opposant le Front d’action politique(FRAP) à Jean Drapeau, créer des remous tandis que le premier appuie le FLQ. L’arrestation et la détention d’un si grand nombre de gens, dans des conditions inacceptables, ne fait que démontrer toute la violence dont est responsable l’État. Cependant, il y a des nuances à apporter. 5ème édition, Montréal, Chenelière Éducation, 2014, 335 pages, Laporte, Gilles, Luc Lefebvre, et David Milot. Il débute dans le cinéma de façon amateur. Cinq jours après la mise en place de la Loi sur les mesures de guerre, elle est arrêtée et détenue sans accusation pendant 24 heures. Il y a 40 ans, le 16 octobre 1970, le gouvernement fédéral de Pierre Elliott Trudeau promulguait la Loi sur les mesures de guerre. Cette scène représente donc la critique même de Brault avec son film envers l’usage de la force et de la violence répressive de la part de l’État. Cette analyse sera imagée par un film de l’époque, Les Ordres de Michel Brault.